Sorcière et magie noire

Que signifie le mot Sorcière ? Comment les Sorcières ont disparu ? Comment faire pour devenir une Sorcière ? Beaucoup de questions sur ce sujet que nous allons comprendre dans cet article.

À une époque, la visualisation de notre monde était différente. Les gens croyaient en l’existence d’être surnaturel, doté d’une force et intelligence largement supérieure, voire même paranormale.

Tous dépend de la croyance de chacun, ces êtres avaient plusieurs appellations comme : Dieux et Déesses, sorcier et sorcière, mages et magiciennes, elfes, anges ou démons…

À l’époque, ceux qui croyaient à ce monde enchanté avaient une certaine ouverture et sensibilité aux énergies qu’ils pouvaient percevoir et communiquer avec les autres dimensions… Là où existent vraiment les sorciers et sorcières, où la magie fait loi, là où nous sommes libres de jouer avec les limites du possible. Là où, à contrario de ce que l’on vit aujourd’hui, le mot limite, est illusion.

Alors voilà, je vous prie de vous jeter avec moi dans les abîmes de la sorcellerie, avec le règne d’une sorcière.

Sorcière et magie

Les êtres magiques (comme une sorcière) sont ceux qui peuvent influencer les événements et circonstances extérieurs par des moyens surnaturels reposant sur l’acquisition d’un savoir occulte. Ils passent tout d’abord par une initiation conduite par une sorcière expérimentée dont le but est de les aider à manifester diverses actions sur le monde ou sur autrui. Il peut s’agir de magies de fertilité, de chasse, d’amour, de guerre, etc.

Il en existe deux types:

  • L’une est une magie protectrice pour se prémunir d’un danger ou pour apporter bonheur, prospérité, longévité et amour. On parle donc de magie blanche. Les adeptes de cette magie sont appelés mages et magiciens.
  • L’autre au contraire est une magie maléfique utilisée pour nuire à la santé et aux biens d’autrui. Cette magie noire, agressive et destructrice, est appelée sorcellerie, on parle alors de sorcier et sorcière.

Vous comprenez donc pourquoi dans les comptes de fées, la magiciennes sont bonnes, gentilles, bienveillantes et toujours représentées en blanc alors que les sorcières sont moches, vilaines et aigris souvent représentés en noir et debout devant un chaudron rempli de bouillie verte émettant des rires diaboliques.

La bible des sorcières Documentaire en HD.

En réalité, la magie et la sorcellerie forment un couple indissociable, l’une étant l’envers de l’autre. Magicienne et sorcière sont donc les deux pôles de la magie, l’une combat l’autre, mais elles ont accès toutes les deux au même savoir. Ce qui diffère entre elles est la distinction entre le bien et le mal. Nous comprenons donc qu’il y a souvent une forte ambivalence morale.

Sorcière, focus sur le Moyen-Age

Nous allons nous intéresser dans cette partie de l’article à L’Europe du Moyen Âge. Je vous propose tout d’abord de mettre les faits dans leur contexte historique.

Le monde médiéval est essentiellement rural. Son économie reposait sur une population paysanne qui travaillait dans de dures conditions et dont la prospérité dépendait des saisons et des récoltes.

Dans les siècles qui suivent la chute de Rome, l’Europe est faiblement peuplée et manque de ressources. S’installe ensuite une longue période de croissance économique, commerciale et démographique. Lent et régulier, cet essor s’accélère au cours su XIIe et XIIIe siècles avant d’être brisé net à l’époque de la Peste noire qui ouvre une période de crise.

En effet, le XIVe siècle était un siècle de catastrophe pour l’Europe tout entière. Entre 1315 et 1317, de sévères intempéries ruinent les récoltes provoquant une grave disette. À partir de 1346, la peste bubonique, ou Peste noire, emporte une grande partie de la population, déséquilibrant l’économie et les structures sociales.

Sur le plan académique, après la chute de l’Empire romain d’Occident, l’Europe de l’Ouest se trouve coupée des centres culturels de la Méditerranée orientale. Une grande part du savoir des civilisations antiques tombe alors dans l’oubli. Seuls les monastères conservent quelques rares documents. Pendant huit siècles, l’enseignement est intimement lié à la religion et à la théologie.

Suite à cela, l’Église catholique romaine faisait sa loi, son clergé commettait abus après abus, ce qui a conduit à un mécontentement croissant des chrétiens envers l’Église catholique romaine et à la nature de sa politique. Ceci a suscité la naissance de la Réforme.

À la même époque, des guerres et des révoltes populaires (dont la Réforme) ravagent certaines régions d’Europe ce qui ne faisant qu’ajouter à la confusion générale.  De nouvelles hérésies se développent.

Affrontements sanglants, famine, Peste noire, pauvreté, saletés, climat difficile ont conduit à la prolifération des pratiques de la sorcellerie. Définie comme un pacte avec Satan afin d’accéder à des pouvoirs surnaturels, la sorcellerie est déclarée hérétique par le pape innocent VIII qui désigne deux inquisiteurs chargés d’enrayer sa propagation.

Entre 1575 et 1649, les tribunaux ecclésiastiques se multiplient en Europe occidentale. Les chasses aux sorcières, pratiquées par les calvinistes en Écosse dans les années 1581 et par les catholiques en Pologne à partir de 1649.

Les persécutions d’hommes et de femmes suspects de pratiquer la sorcellerie se poursuivent jusqu’à 1693 au moyen de chasses aux sorcières particulièrement sévère.

Sorcière et la grande purge

On appelle chasse au sorcière la poursuite, la persécution et la condamnation de personnes accusées de pratiquer la sorcellerie. On estime le nombre de procès à 100 000 et le nombre d’exécutions à environ cinquante milles personnes. Ils étaient donc brûlées au bûcher sur la place publique sous les yeux des villageois.

Les femmes étaient plus accusées que les hommes selon certains historiens, et l’accusation s’appuyait souvent sur la réputation de la personne. Ainsi les gens qu’on pensait être de petite vertu tels que les prostituées, bâtards, concubins, les étrangers avaient plus de chance d’être de potentiels coupables.

Ceci dit, personne n’était épargné (filles de la noblesse, pape, villageois, etc.). Tout le monde pouvait être accusé de pratiquer la sorcellerie, car les raisons principales qui poussaient les gens à s’accuser mutuellement étaient la peur, la mythomanie, l’appât du gain ou le désir d’assouvir des haines personnelles.

Sorcière et activités

La société reprochait a la sorcière  différentes activités comme :

  • La médecine : En effet, une sorcière peut avoir des activités médicales. Les sages-femmes et les guérisseuses étaient souvent accusées de sorcellerie. Le milieu étant rural, les maladies nombreuses et le corps humain bien peu compris, les accouchements, avortements et guérisons avaient l’attrait de sorcellerie.
  • La sexualité : on prêtait aux sorcières une sexualité débridée. Plusieurs personnes accusées étaient des prostituées. Ont les accusait d’avoir le « vagin insatiable ». Les fêtes de fécondité étaient vues comme étant de véritables orgies sexuelles pour une sorcière.
  • Le satanisme: les personnes ayant des signes physiques différents (albinisme, arthrose, arthrites, tâches de peau, maigreur, zones insensibles, etc.) étaient désignées comme présentant des « Signes du Diable » ces personnes étaient alors considérées comme en relation avec le diable, et de ce fait accusées de sorcellerie.

Sorcière et célébrité

  • Jeanne d’Arc est née dans une famille de paysans lorrains en 1412. Au plus jeune âge, elle affirmait avoir entendu les voix de Saint Gabriel, de sainte Marie et de sainte Mélanie lui demander de bouter hors de France les envahisseurs anglais (époque de la guerre des 100 ans). A la tête de l’armée royale, elle libéra la ville d’Orléans en 1429, puis poussa le dauphin Charles à se faire sacrer roi de France à Reims. Tombée aux mains des Bourguignons à Compiègne, puis vendue aux Anglais, elle fut condamnée à mort à Rouen par un tribunal ecclésiastique comme hérétique et brûlée vive en 1431.
  • Anges Sampson est une guérisseuse écossaise accusée lors du procès des sorcières de North Berwick, à la fin du XVIe siècle.  Elle a était tuée après que la reine d’Angleterre et son cortège se sont pris un violent orage sur le coin du char en rentrant au Palais. Elle était accusée de vouloir tuer la reine et a été torturée avant d’être étranglée et brûlée.
  • La Voisine femme de Mr Montvoisin a été accusée en 1679 de fournir du poison aux  femmes de haut rang qui souhaitaient empoisonner leurs maris pour récupérer leurs ors. Elle était également suspectée de tenir des messes noires, de tuer les nouveau-nés et de participer à des profanations sexuelles. Jugée coupable, La Voisine fut brûlée vive à Paris en 1680.